Actualités

Devenir VDI | Vente à domicile de produits Aloe Vera

October 22, 2019

 

L'activité de VDI : Une arnaque ?

Pour bon nombre de personnes, VDI rime avec escroquerie : cela vient principalement de la confusion avec le système pyramidal. L’activité de "vendeur à domicile indépendant", est une activité de distribution exercée en tant que "travailleur indépendant". Un contrat est signé avec l’entreprise, et les vendeur.ses peuvent commencer à travailler, sans apport mais tout en bénéficiant d’une protection sociale et d’une cotisation à la retraite via l’URSSAF.

Le système pyramidal fonctionne différemment : il faut payer pour démarrer l’activité, en général un abonnement, un droit d'entrée et/ou une formation. L’argent gagné provient majoritairement des nouvelles recrues et non des ventes effectuées ou de l'achats de produits ! Lorsque le système s’écroule, les membres ont perdu de l’argent tandis que les organisateurs/organisatrices se sont enrichi.es, laissant bien souvent de nombreux foyers avec une dette parfois insurmontable. Il faut donc porter une attention toute particulière aux contrats et aux coûts cachés et ne pas hésiter à chercher des avis sur le net : les arnaques les plus connues ont parfois des forums entiers dédiés à alerter de potentielles victimes.

Pourquoi devenir VDI ?

Sans débourser un centime, vous pouvez commencer votre activité de vente directe. Il suffit de donner votre numéro de sécurité sociale à la compagnie pour avoir accès à ce statut. À partir de là, une fois le contrat signé, vous pouvez commencer à vendre les produits ou services, en choisissant votre niveau d’implication : une activité complémentaire ou à temps plein, c’est vous qui décidez !

 

Tous les matins, seulement le week-end, les lundi et jeudi soir, de manière plus occasionnelle, vous travaillez quand et comme vous le voulez sur votre temps libre : c’est une opportunité d’allier flexibilité, vie sociale et revenus complémentaires. Ce statut se cumule à la plupart des activités salariées mais peut aussi être votre travail à temps plein si vous le souhaitez.

Avec le système de parrainage, vous pouvez également partager l'aventure avec votre famille et vos ami.es !

Dans la plupart des cas, votre rémunération dépendra bien évidemment de votre implication, mais aussi de votre contrat, sur lequel figureront les pourcentages exacts que vous toucherez sur le chiffre d’affaire produit.

La grande majorité des formalités administratives est effectuée par l’organisme, en tout cas en dessous d’un certain seuil de gains. Vous pouvez donc exercer l’esprit tranquille, sans avoir à vous inquiéter de déclarations à l’URSSAF ou autres paperasses stressantes !

Vendeur à Domicile : C'est pour qui ? 

La réponse à cette question est dans le nom de l’activité : tout d’abord, étant donné qu’il s’agit de vente, il faut avoir la fibre commerciale. Ce n’est pas une qualité innée ! Si vous ne vous sentez pas capable de vendre quelque chose en démarrant, c’est normal, il va vous falloir de l’entraînement. Faites quelques tests avant de vous lancer pour être sûr.e que la vente soit un univers qui vous conviendra. Par exemple, essayez de vendre un produit à un.e ami.e ou à un.e membre de votre famille. Avec le temps, vous gagnerez en assurance.

 

Ensuite, la vente à domicile peut se passer aussi bien chez vous que chez les client.es, en réunion ou à deux. Cependant, pour certains produits, vous n’êtes même pas obligé.e de rencontrer qui que ce soit, même si les réunions sont très bénéfiques pour les démonstrations (on pense notamment aux ustensiles de cuisine) et pour passer un bon moment ensemble et fidéliser les client.es. Vous choisissez donc de travailler chez vous ou non selon votre style de vie. Pour cela, il peut être bénéfique (voire indispensable !) d’avoir une voiture.

 

En effet, si vous souhaitez faire des réunions chez des clients/clientes, il faudra non seulement y aller, mais aussi emmener les produits et les catalogues/flyers. Un sac peut suffire, par exemple si vous vendez des bijoux ou des cosmétiques, et vous permettre d’utiliser les transports en commun, mais pour d’autres produits, prenons par exemple des mixeurs, il sera plus compliqué et finalement désagréable pour tout le monde de faire le tour de la ville en bus avec un mixeur de 15 kilos sur les genoux. Comme vous n’aurez pas de stock, vous n’aurez pas de contrainte liée à la place disponible chez vous, il vous faudra seulement une petite zone de travail (qu’il est toujours mieux de séparer des espaces de vie) et éventuellement un endroit pour recevoir les réunions.

Enfin, il faut être indépendant.e. Vous êtes "votre propre patron.ne", vous êtes seul.e responsable du temps que vous accordez à cette activité, et ainsi, de vos revenus. Votre succès est le reflet direct de vos efforts, et même si cela est très motivant, il vous faudra beaucoup de rigueur et d’organisation car même si la plupart des organisations ayant recours à ces types de ventes ont une ou plusieurs plateformes leur permettant de se soutenir et s’échanger des conseils et/ou un système de parrainage, personne ne fera le travail à votre place ! C’est une bonne occasion de tester votre autonomie et votre capacité à mener votre barque, une aventure qui vous en apprendra sans aucun doute beaucoup sur vous-même.

Comment choisir son VDI ou sa société partenaire ? 

Il existe des compagnies en recherche de VDI pour à peu près tous les produits et services imaginables : cuisine, bien-être, puériculture, vêtements et accessoires, jeux, épicerie, et même automobile ! Choisissez donc un domaine qui vous fait vibrer : après tout, votre rôle sera de vendre ces produits, il faut donc que vous ayez un intérêt particulier pour eux et que vous les utilisiez.

 

Être vendeur.se, ça ne s’improvise pas ! Que vos centres d’intérêts soient plutôt généraux et répandus (comme par exemple tout ce qui touche au maquillage) ou plus spécialisés (comme les bougies contenant des bijoux ou les produits d’entretien bio et vegan), vous trouverez forcément une organisation qui vous permettra d’accéder à un complément de revenus tout en partageant des produits en lesquels vous croyez vraiment.

N’hésitez donc pas à tester les produits avant de vous lancer ! Quelle pire désillusion que de se lancer dans la vente d’un produit qui, finalement, ne répond pas à vos attentes ? Ce n’est pas l’image que vous voulez donner de vous. Si vous recommandez un produit, il se doit d’être de qualité et de correspondre à vos standards. Assurez-vous donc que l’éthique de l’entreprise, les modes de fabrication et le traitement des employé.es, entre autres critères, sont à la hauteur.

De plus, connaître les produits et avoir la possibilité de partager votre expérience vous aidera à répondre aux questions de potentiel.les client.es, un atout de vente non négligeable qui vous sera notamment très utile si vous démarrez et manquez d'assurance.

Bien entendu, étudiez avec attention le plan de rémunération pour éviter toute mauvai